Ville de Beauregard et Bassac

Situé en Dordogne, périgord, pays de Bergerac, la ville de Beauregard et Bassac mérite un petit détour…

Cette ville médiévale élevée au rang de Bastide par Edouard 1er d’Angleterre au XIIIème siècle à en effet plusieurs raison de nous intéresser :

D’une part la toponymie (origine des noms et des lieux dits d’une commune) nous révèle qu’il y avait une léproserie dans cette commune par son lieu dit : Les MAZEAUX.

Mézorra signifiant en Arabe « lèpre », les malades étaient souvent appelés à cette époque les « Mézeaux ».

La vocation hospitalière des ordres de chevalerie n’étant pas à démontrer sur leurs implications auprès des malades et leurs interventions dans la mise en place des léproseries, tant pour les Ordres en général que pour celui du Saint Sauveur de Montréal en particulier.

D’autre part, outre sa bastide, ses maisons médiévales, sa puperbe église style gothique il convient tout particulièrement de s’attarder sur la Halle du XIIème siècle.

La halle de Beauregard date en effet du XIIème siècle, elle mesure 20 mètres de long et 15 mètres de large sous une hauteur de plafond de 10 mètres. Elle est soutenue par 17 pilliers. Sa charpente est portées par 7 grosses poutres. La surface totale au sol est de 304 mètres carrés.

Au moyen age, on y organisait des marchés le mercredi de chaque semaine avec obligation d’afficher les prix fixés sur la place de vente.

C’est décisions datent de 1286. Il y avait également des foires qui se faisaient à la fête de Saint Front, de la vierge Marie et de l’Assomption.

La particularité de cette splendide construction est qu’apparaît sur le mur de la Halle sculpté dans la pierre une superbe Croix Ancrée identique à celle de notre Ordre.

Certains, bien rapidement l’ont assimilé aux armes de Damas, bien que fort éloignée de la région et sans pouvoir y apporter le moindre documents ou rapport….

Au regard du secteur géographique, de la présence d’une léproserie et des dates historique de cette ville, il nous paraît plus probable d’avancer que Beauregard devait compter en ses terres une commanderie de l’Ordre du Saint Sauveur de Montréal, une léproserie sous l’égide de notre Ordre et que ces derniers ont laissés de notre sceau la marque de leur présence en ces lieux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :